Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Sitelinks Search Box : vous en êtes-vous occupé ?

Google propose depuis quelques temps une boîte de recherche sur le premier résultat d’une recherche, permettant ainsi d’affiner sa requête en délimitant le champ au site concerné, comme si l’on interrogeait le moteur de recherche interne du site positionné en 1ère place. Découvrez ce dispositif.
Auteur
Michel Babin
Directeur Général Adjoint

La Sitelinks Search Box a des impacts non négligeables, tout d’abord par la rétention de l’internaute sur Google (diminution des pages vues, voire du taux de clic ou du trafic), mais aussi par le fait d’afficher des annonces Adwords de concurrents au sein de vos propres résultats.Il s’agit d’une fonctionnalité proposée par défaut par Google, avec un système d’opt-out, il faut donc formuler un refus pour éviter son déclenchement en page de résultats de recherche.

Voici un exemple de site pour lequel l’option par défaut est en place. Pour une recherche de notoriété, un champ de recherche s’affiche au sein du 1er résultat organique afin de préciser sa recherche :

1

En cliquant sur la loupe pour lancer ce module de recherche, l’internaute peut consulter les résultats du site Boursorama, entourés d’annonces Adwords de concurrents :

2

Pour éviter cette situation, voici les actions à mettre en place :

1- Soit utiliser l’opt-out pour refuser cette fonctionnalité : cela se matérialise sous la forme d’une publication dans le code html de la page d’accueil de cette balise :
code-1

Cela est par ailleurs nécessaire si votre site ne dispose pas de moteur de recherche interne (ou un moteur qui ne répond pas aux contraintes, cf ci-dessous).

2- Soit configurer votre site pour optimiser cette fonctionnalité. Pour cela, Google propose un guide à destination des développeurs pour accompagner la bonne intégration de cette fonctionnalité : https://developers.google.com/webmasters/structured-data/slsb-overview

Vous devez publier sur la homepage du site un code composé d’éléments JSON-LD ou de microdonnées :

code-2

Ou bien :

code-3

Il faut ensuite attendre de quelques jours à quelques semaines (selon divers témoignages sous 10 jours) pour que Google crawle à nouveau votre page et surtout tienne compte du code.

Parmi les pré-requis :

 

A noter qu’avec cette configuration, il est possible de récupérer les expressions utilisées dans la Sitelinks Search Box depuis Google, comme lors d’une utilisation classique du moteur interne.

Cette option ne permet pas de contrôler l’affichage dela box lors d’une requête de l’internaute, c’est toujours l’algorithme de Google qui détermine si l’affichage doit se faire en fonction de la requête et du résultat le plus pertinent.

Voici l’expérience utilisateur attendue après déploiement et prise en compte par Google :

3

En cliquant sur la loupe pour lancer ce module de recherche, l’internaute peut consulter les résultats du moteur de recherche interne directement sur le site d’Atlantic :

4

Comme on le voit, il est important de prendre ce sujet en main et ne pas subir passivement cette évolution dans l’affichage de Google. Le présent article vous a présenté les informations essentielles pour une mise en place correspondant à une configuration simplifiée, mais nous vous invitons à nous contacter pour vous assurer du bon paramétrage sur un site un tant soit peu complexe.

Pour aller plus loin : https://developers.google.com/structured-data/slsb-overview

Newsletter Février 2015