Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Rétrospective SEO de l’année 2016

Alors que l’année 2016 est en passe de s’achever, revenons brièvement sur les changements majeurs intervenus dans le monde du SEO cette année.
Auteur
Ervin Islam
Consultant éditorial

2016 fut une année riche pour le SEO, de nombreux changements ont eu lieu tant au sein des algorithmes, des SERP, qu’au cœur de certains outils utilisés quotidiennement par les référenceurs. Cet article n’a bien évidemment pas l’ambition de présenter tous les évènements s’étant produits cette année, mais tout simplement de vous présenter ceux que nous jugeons les plus significatifs.

Le lancement officiel du format AMP

Après l’annonce du projet Open SourceAMP (Accelerated Mobile Pages) en octobre 2015, Google a procédé à son lancement officiel en tout début d’année 2016.

Le projet AMP a pour vocation principale d’accélérer le chargement des pages web sur mobile, et de mettre l’accent sur le contenu principal de la page en s’affranchissant largement des CSS et autres scripts.amp logo

Sachant que 40% des utilisateurs quittent une page qui prend plus de 3 secondes à s’afficher[i], cette nouvelle technologie a pour but essentiel et louable d’améliorer la sacro-sainte expérience utilisateur.

Représenté par le petit éclair bleu ci-dessus et s’appuyant sur un langage HTML léger, mais aussi sur un réseau de caches CDN, il a pour concurrent principal le programme Instant Articles mis en avant par Facebook.

À son lancement en février 2016, l’Accelerated Mobile Pages était surtout destiné aux sites d’actualités avec un boost dans les SERP via un carrousel dédié. Aujourd’hui, bien qu’il semble ne pas être un format idéal pour cela, l’Accelerated Mobile Pages (AMP) Project pousse peu à peu les e-commerçants, à eux aussi adopter ce format.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article : Tout savoir sur l’AMP.

Dans tous les cas, l’AMP est une avancée majeure de cette année 2016 et assurément une technologie à suivre en 2017.

Mise en place de restrictions au sein du planificateur de mots clés Adwords

Une véritable tempête a eu lieu dans le monde du SEO au mois d’août. En effet, Google a annoncé une future restriction sur un outil très utilisé par les référenceurs : l’outil de planification des mots clés AdWords (Google AdWords Keyword Planner).

Très utile pour étudier les requêtes les plus recherchées par les internautes, l’outil de planification des mots clés AdWords n’affiche plus le nombre de recherches moyennes, mais une fourchette plus ou moins précise : 100-1K, 1K-10K, 10K-100K.

Cette fourchette prend également en compte les variantes des mots clés affichés et réduit ainsi fortement son intérêt dans le cadre d’une sélection de termes prioritaires.

Néanmoins, ce genre de restrictions ne devrait pas s’appliquer aux « gros annonceurs » et il est possible de contourner la restriction concernant les variantes de mots clés en utilisant la fonction Plan et en allouant un budget important permettant de couvrir un maximum de part de voix pour obtenir une simulation du nombre d’impressions attendues.

 

kewordplanner-compare

  Comparatif vue compte lambda et vue compte gros annonceur sur le mot clé« fleurs »

Il devient donc de plus en plus difficile d’obtenir ce type de données pourtant indispensables pour optimiser son référencement.

La raison officielle avancée par Google pour cette suppression est le fait que de nombreux robots abuseraient de ce service.

Le lancement de Penguin 4.0

De nombreux référenceurs ont pu remarquer des soubresauts dans les SERP en cette fin d’été 2016.

En effet, après des mois d’attente, de tergiversations et de démentis, la dernière version du filtre Penguin a été intégrée au cœur de l’algorithme de recherche Google.

Penguin 4ème du nom est donc en action dans les résultats de recherche et de surcroit en temps réel !

La principale caractéristique de la mise à jour en temps réel est qu’elle permettra aux sites ayant subi une pénalité de ne pas attendre une prochaine mise à jour de l’algorithme pour que celle-ci soit levée.

S’attaquant principalement aux techniques de référencement abusives, notamment aux backlinks (liens retour) de faible qualité, Penguin 4.0 ciblera également de façon plus précise et plus granulaire en ne pénalisant que la page ou la section du site et non pas l’ensemble du domaine (cela semblait déjà être le cas dans les versions précédentes de Penguin).

L’index « mobile First »

C’est en quelque sorte la suite logique de cette année SEO.

Après le lancement officiel du format AMP, la fin du tag « site mobile » remplacé par le tag AMP et le petit coup de pouce accordé aux sites Mobile Friendly en mai, Google a annoncé le passage à la priorité mobile pour la constitution de son index (indexMobile First).

Cela signifie simplement que pour analyser le contenu d’une page, les robots de Google exploreront prioritairement et exclusivement la version mobile des sites. La version desktop ne sera prise en compte que si une version mobile n’existe pas.

Il est donc d’autant plus important aujourd’hui de disposer d’un site web adapté à la navigation sur mobile (Responsive Design) mais aussi de s’assurer qu’aucun facteur n’entrave son indexation par les robots Google.

Cet index est pour le moment en test et devrait être déployé prochainement.

Google semble donc avoir vraiment mis l’accent sur le mobile cette année avec de nombreuses nouveautés axées sur la navigation mobile parmi lesquelles :

Des changements à suivre de près donc pour l’année 2017.

[i]Source : https://blog.kissmetrics.com/loading-time/

Newsletter Décembre 2016