Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Qu’est-ce que l’ASO ?

Introduction à l’App Store Optimization, au marché des applications et aux spécificités de l’optimisation d’applications.
Auteur
Léopoldine Sirejols
Consultante SEO

Alors que le marché des smartphones est en pleine croissance depuis la fin des années 2000, suivi d’un fort élan du ‘Mobile first’, l’année 2016 est déjà sous la tendance du ‘All mobile’, emmenant avec elle l’expansion du marché des applications, au nombre d’environ 4 millions réparties sur les différents stores. C’est dans cet environnement ultra concurrentiel que s’impose l’App Store Optimization, dit ASO et cousin du SEO, qui permet de positionner son application et de se rendre visible sur les stores.

Penser mobile, penser app !

Alors que le trafic desktop n’a quasiment pas augmenté sur les trois dernières années, celui sur smartphone et tablette a explosé, doublant le temps que nous passons en ligne. Et pour la première fois en 2015, les internautes surfent davantage sur mobile que sur desktop. C’est bien sur ce temps de navigation que les entreprises et éditeurs d’applications ont une carte à jouer. En effet, le temps passé sur internet sur mobile se déroule à 86% sur les applications[i]. Si ce temps se déroule à 60% sur des applications de jeux, de réseaux sociaux et de messageries instantanées, force est de constater que le développement de ces nouvelles habitudes de consommation du web représentent un marché à fort potentiel. Mais si le développement d’une application s’avère pertinent quant à l’évolution des usages des internautes, cela ne suffit pas à assurer son succès.

S’assurer une visibilité sur les stores

Vous avez développé une application utile, design avec un concept original ? Sur le marché des applications, un bon produit ne suffit pas. Si votre application n’est pas visible dans les résultats de recherche des stores, celle-ci rejoindra les 80% d’applications dites « zombies » : pas visibles, pas téléchargées et oubliées.

L’ASO est un ensemble de techniques éditoriales, marketing et de développement afin de positionner une application dans les résultats des stores dans le but de favoriser son téléchargement. C’est ce levier qu’il faut activer pour se faire une place parmi plus de 3 millions d’applications disponibles sur le Google Play Store et l’Apple App Store.

Le référencement sur les stores

Sortir du lot sur les stores, c’est donc être au coude à coude avec des millions d’applications concurrentes. Tout comme en SEO, la connaissance des facteurs de référencement des moteurs de recherche est indispensable pour une bonne optimisation et assurer la visibilité de son application. L’Apple App Store, disponible pour les appareils fonctionnant sur iOS et le Google Play Store, pour les smartphones disposant d’Android, regroupent à eux deux 80% des applications disponibles sur le marché. Bien qu’il y ait de nombreux points communs dans leurs facteurs de référencement, plusieurs divergences sont à noter. Par exemple, l’algorithme du moteur du Google Play Store prend davantage en compte les notes et avis des utilisateurs tandis que l’Apple App Store sera plus sensible au choix des mots clés dans la fiche de description ou au nombre d’installations de l’application.

Si le choix du titre de l’application, des mots clés et des visuels est nécessairement à optimiser, l’ASO ne s’arrête pas là. En effet, son positionnement dépend en majeure partie de l’usage qui en est fait : les taux d’installations, de désinstallations, de téléchargements mais aussi les notes et commentaires sont autant de facteurs pris en compte et auxquels il faut penser en amont du développement de son application afin d’intégrer les fonctionnalités qui faciliteront ce type d’interactions.

SEO vs ASO

L’ASO et le SEO ont le même objectif : rendre visible, l’un sur les moteurs de recherche Google, Bing, Yahoo et autres et l’autre sur les stores tels que le Google Play et l’Apple App Store. Sur l’un, on va chercher à générer du trafic et sur l’autre à générer des installations. Etant donné que les stores disposent aussi de moteurs de recherche, on peut affirmer que l’ASO est du SEO, adapté à un certain type de moteur. La vraie différence entre ces deux disciplines réside donc dans la manière dont l’optimisation est faite.

La différence la plus remarquable est qu’un site web a plusieurs pages qui peuvent être optimisées. Pour les applications, il n’y a qu’une seule page, à savoir la fiche descriptive des stores. Il faut donc cibler davantage ces mots clés et condenser tous les bénéfices de votre produit en un seul endroit.

Cette fiche se crée au moment de la soumission de son application dans le store. Il s’agit d’un formulaire à remplir avec les champs title, description, icône, catégories, etc. C’est ce qui va structurer notre page descriptive du store. C’est en quelque sorte l’équivalent des balises title, Hn, meta description, etc. Tout comme en SEO, ces champs sont à remplir après une étude lexicale et une optimisation éditoriale des textes. C’est l’équivalent du SEO on-page.

Pour ce qui est du off-page, on retrouve plusieurs facteurs de référencement similaires entre l’ASO et le SEO : par exemple, le nombre de liens pointant vers la fiche store compte énormément dans le Google Play. Aussi les signaux sociaux sont pris en compte, notamment les G+1.

Force est donc de constater que le SEO est une excellente base pour appréhender l’ASO.

aso

Conclusion

Comme nous l’avons vu, créer une application s’avère pertinent quant aux usages des mobinautes. Mais est-ce pertinent pour votre entreprise ? Quels objectifs pourriez-vous atteindre ? Que ce soit dans un but marketing, tels que la fidélisation client ou la prospection, de communication pour améliorer votre image de marque ou encore dans un but commercial avec le développement d’une application e-commerce, prenez le temps de réfléchir à vos cibles et à vos objectifs avant de vous lancer !

[i] Etude Flurry Analytics

Newsletter Janvier 2016