Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Préparer le référencement d’un évènement à venir : comment trouver les bons mots-clés ?

Comment trouver les mots-clés à utiliser et les sujets d’intérêt à traiter lorsque l’on souhaite préparer le référencement d’un évènement futur ?
Auteur
Solenn Bourgin
Experte éditoriale

Lorsque l’on souhaite optimiser son site autour d’un concept et préparer ses contenus, il est nécessaire de connaître les sujets d’intérêt et les mots-clés recherchés par les internautes. Le présupposé sous-jacent à cette affirmation, qui semble pour le moins logique, est le suivant : une demande existe, et il suffit au référenceur de prendre connaissance des sujets d’intérêt et des mots-clés recherchés pour optimiser un site. Comment faire lorsque l’on souhaite devancer la demande, et préparer des contenus autour de sujets encore peu ou pas recherchés ? Ce peut être le cas pour le lancement d’un produit particulier (nous prendrons l’exemple de la sortie de l’iPhone 6), la mise en vigueur d’une loi (exemple de la loi relative à l’obligation d’installer un détecteur de fumée dans son logement en 2015)…

L’optimisation de contenus relatifs à un évènement inédit pose un problème de taille : si la demande n’existe pas encore, comment savoir quels mots-clés seront utilisés par les internautes ? Il existe deux cas distincts :

On parle déjà un peu de mon évènement, mais AdWords ne me fournit aucune donnée ! Comment dois-je faire ?

L’outil de prévision de mots-clés Google AdWords présente un certain nombre de limites. Il ne repère pas les mots-clés de longue-traîne, peu recherchés par les internautes. Si un sujet fait l’objet d’une demande récente et peu volumineuse en termes de recherche, il est très probable qu’aucun volume de recherche ne soit repéré.

Or, Google AdWords est loin d’être la seule source de recherche de mots-clés ! Il existe une multitude de sources permettant d’identifier les angles d’intérêt et les mots-clés recherchés par les internautes, et d’anticiper ainsi des pics de recherche plus massifs (celles-ci doivent d’ailleurs toujours être exploitées, en complément de la source AdWords).

On distingue deux types de sources : les sources générant des stimuli (c’est-à-dire des sources qui influencent la manière dont les internautes vont rechercher des informations ou un produit particulier), et les sources basiques (qui témoignent simplement d’un intérêt de la part des internautes). Ces deux types de source doivent être utilisés de manière complémentaire.

Les sources basiques

Les stimuli

Lorsqu’un internaute recherche un produit, il y a toujours été incité par un stimulus externe. Ceux-ci peuvent être très divers : un message publicitaire, un article de presse, un blog…

 

Quelle source dois-je privilégier ?

Même si toutes les sources doivent être exploitées, il peut être bénéfique de se concentrer sur LA source la plus importante. On peut différencier plusieurs cas :

Premier cas : je souhaite communiquer sur le lancement d’un produit. Pour connaître les sources à surveiller, il suffit de se concentrer sur les canaux de communication utilisés pour le lancement du produit en question. Il s’agit globalement : des campagnes de communication TV, digitales et print, des bloggeurs (de plus en plus de marques font appel à des blogueurs influents en les invitant à tester de nouveaux produits), des sites de presse.

Deuxième cas : je dois communiquer autour d’un texte de loi. En toute logique, concentrez-vous sur les formulations utilisées dans le texte de loi, ainsi que sur les sites de presse qui relaieront l’information.

Troisième cas : je dois communiquer autour d’une actualité. Prêtez une attention particulière aux discours (formulation et sujets d’intérêt) traités par les chaînes d’information, les sites de presse et les blogs.

On ne parle pas encore de mon évènement, mais cela arrivera… Je souhaite me préparer !

Vous ne disposez encore d’aucune donnée ? Personne ne parle du produit qui va bientôt être lancé, et sur lequel vous souhaitez communiquer ? Il est possible de contourner cet obstacle en utilisant la méthode de la comparaison sémantique.

Inspirez-vous des recherches concernant les produits proches

Prenons un exemple : vous souhaitez communiquer autour du nouvel iPhone 6, mais personne n’en parle. Pour être certain de traiter les principaux angles d’intérêt des internautes, vous pouvez vous inspirer des données concernant un autre produit du même type, au sujet duquel il est plus facile d’obtenir des informations.

Méthodologie : recherchez les sujets d’intérêt et les formulations des internautes sur toutes les sources citées ci-dessus (dont Google AdWords), et traitez les mêmes sujets en utilisant les mêmes formulations. Ce qui intéressait les internautes au sujet de l’iPhone 5 les intéressera probablement aussi au sujet de l’iPhone 6 : prix, fonctionnalités, date de sortie… Il y a fort à parier que de nombreux internautes rechercheront des « iPhone 6 pas chers » ou le « prix d’un iPhone 6 sans abonnement » !

Trouvez des formulations-types

Lorsque l’on souhaite devancer la demande des internautes et communiquer sur un sujet avant que celui-ci ne fasse l’objet de recherches, il est recommandé d’utiliser quelques formulations-types, qui sont utilisées par les internautes quel que soit le secteur concerné :

Conclusion

Il existe donc de nombreuses méthodes pour référencer à l’avance un évènement sur lequel on ne dispose d’aucune donnée ! Ces méthodes doivent être utilisées de manière complémentaire : il n’existe pas une technique particulière, mais plusieurs techniques qui vous permettront de traiter les bons sujets d’intérêt, et d’utiliser les bonnes formulations.

Newsletter Juin 2014