Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Pourquoi et comment faire de l’animation éditoriale ?

La présence de contenus éditoriaux riches est souvent ce qui différencie les sites bien positionnés des sites très bien positionnés dans les résultats de recherche. Pourquoi l’animation éditoriale sert-elle le référencement naturel ? Quelles astuces pour une bonne stratégie ?
Auteur
Solenn Bourgin
Experte éditoriale

Les contenus éditoriaux forment la matière première des sites. Il est admis qu’un site doit proposer des contenus riches et intéressants aux internautes pour être bien positionné ! Cependant, beaucoup d’annonceurs délaissent la production de contenus informatifs pour se concentrer uniquement sur la production de contenus éditoriaux à plus fort potentiel de conversion (rédaction de fiches produits, de pages centrées sur des mots-clés dits « transformants »). Si la rédaction de contenus à fort potentiel de conversion est indispensable, la rédaction de contenus informatifs présente de nombreux intérêts pour le référencement naturel. L’animation éditoriale, c’est-à-dire la production régulière de contenus informatifs, doit faire partie d’une bonne stratégie SEO.

Voici pourquoi et comment entreprendre un travail d’animation éditoriale sur votre site.

Faire de l’animation éditoriale : quels intérêts ?

L’ajout de contenus éditoriaux sur un site internet présente de nombreux avantages, en termes de SEO :

L’ajout régulier de contenus sur un site est considéré par les moteurs de recherche comme un signal positif. Un site qui propose de nouveaux contenus est perçu comme un site vivant, qualitatif. Les sites régulièrement mis à jour sont mieux positionnés dans les résultats de recherche.

L’ajout de contenus liés à la thématique globale de votre site vous permettra, d’une part, de capter des recherches de corps de traîne et de longue traîne. D’autre part, l’utilisation de mots-clés de corps de traîne et de longue traîne améliorera la légitimité globale du site, et le fera remonter sur des mots-clés plus génériques.

Prenons l’exemple d’un site commercialisant des crampons de rugby, et proposant aux internautes des contenus informatifs sur le sujet (exemples : les différents types de crampons que l’on peut trouver sur le marché, les astuces à connaître pour bien choisir ses crampons, etc). Ce site sera susceptible de remonter dans les résultats de recherche sur le mot-clé « crampon », de manière globale.

Autre avantage pour le référencement naturel : depuis octobre dernier, l’algorithme Hummingbird de Google intervient dans le classement des résultats de recherche. Hummingbird permet de désambiguïser les requêtes des internautes, dans le but de proposer des résultats correspondant au mieux au sens des requêtes effectuées. Nous pouvons donc supposer que cette interprétation de la requête exprimée par l’internaute se retrouve aussi dans l’interprétation des contenus des sites, participant en cela à l’émergence d’une compréhension sémantique de la part de Google. Ce nouvel algorithme tend donc à privilégier les sites construits autour d’un champ lexical étendu, et non plus autour de quelques mots-clés. Plus votre site proposera des contenus riches, relatifs à un champ lexical, mieux votre site sera positionné.

L’animation éditoriale sert aussi la conversion ! Voici pourquoi :

Enfin, les articles publiés sur le site peuvent éventuellement servir de matière première à l’animation de vos comptes de réseaux sociaux.

Comment organiser la production de contenus ?

    • Première étape : Trouver les sujets

Certains sujets susceptibles de faire l’objet d’articles informatifs ont été identifiés dans votre étude lexicale. En revanche, certains sujets d’intérêt n’y figureront pas : soit parce qu’il s’agit de sujets d’actualité, soit parce qu’il s’agit de recherches de corps de traîne et de longue traîne, qui nécessitent des recherches spécifiques.

Pour une bonne stratégie d’animation éditoriale, il est donc nécessaire de faire des recherches complémentaires. Vous pouvez par exemple vous renseigner auprès de votre service client / call center / service marketing, pour savoir quelles questions sont les plus fréquemment posées par vos clients potentiels, ou quels sujets sont les plus fréquemment soulevés. Il est ensuite conseillé de rechercher des sujets sur des forums. Il s’agit d’une source formidable pour connaître les centres d’intérêt des internautes ! Vous pourrez ensuite prioriser la production de contenus en fonction du taux d’intérêt attribué à chaque sujet. Ce taux est calculé grâce à un outil permettant de mesurer le niveau d’intérêt des sujets sur les forums.

    • 2e étape : adapter la production de contenus à la saisonnalité

Votre activité est peut-être sujette à un phénomène de saisonnalité important. Certains produits ou certaines thématiques sont plus ou moins recherchés selon les périodes de l’année. Il est important d’organiser la production de contenus en fonction. Si l’un de vos produits « phare » est particulièrement recherché à la rentrée, il est conseillé de mettre l’accent sur la production éditoriale, sur cette thématique en particulier, plusieurs semaines avant la période de pics de recherche. D’une part, cela laissera le temps aux moteurs de recherche d’indexer et de bien positionner vos pages. D’autre part, ce délai est suffisamment court pour permettre aux pages de bénéficier de la « prime de fraîcheur » de Google.

    • 3e étape : trouver le bon format

Les contenus informatifs peuvent être déclinés en plusieurs formats :

    • Articles informatifs
    • Dossiers de fonds : à privilégier pour les sujets que vous souhaitez particulièrement mettre en valeur, et qui présentent un fort potentiel SEO.
    • Infographies : à privilégier si vous créez des contenus dans une optique SMO, et si vous souhaitez que l’article soit repris sur d’autres sites, dans une optique « Linkbaiting ».
    • Vidéo (à optimiser en rédigeant un transcript textuel) : format à privilégier pour un positionnement sur des mots-clés déclenchant de la vidéo dans les résultats de recherche universelle. Proposer des vidéos sur ce type de requête peut également être une manière de bien se positionner dans les résultats des moteurs de recherche sur certaines requêtes concurrentielles.
    • 4e étape : publier ces contenus sur le site

Depuis plusieurs années, Google ne cesse d’affiner son algorithme pour privilégier dans les résultats de recherche les sites les plus riches et les plus pertinents. Cette tendance va s’accentuer dans les mois et les années à venir, d’où l’importance pour les annonceurs d’inclure de la création de contenus dans leur stratégie SEO. Matt Cutts, membre de l’équipe « Qualité » de Google, l’a à nouveau confirmé en juillet dernier : le contenu est roi !

Newsletter Février 2014