Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Les news SEO qu’il ne fallait pas manquer ces 3 derniers mois !

Les vacances sont finies et la rentrée est bien vite passée. Il est donc aujourd’hui temps de reprendre de bonnes habitudes et de se remettre à jour sur les dernières nouvelles SEO des trois derniers mois !
Auteur
Saloi Djedid
Chef de Projet SEO

Mise à jour de l’algorithme Google Penguin 4.0, pénalité sur l’utilisation d’interstitiels jugés abusifs ou encore amélioration de l’analyse des données sur Google My Business… Découvrez les principaux news SEO des trois derniers mois à ne pas manquer !

Google Penguin 4 : au cœur de l’algorithme du moteur de recherche en temps réel

Introduit en 2012, l’algorithme Penguin est un filtre anti spam luttant essentiellement contre le référencement abusif et pénalisant les sites ayant recours à des techniques de Netlinking sur optimisées. Pour rappel, le Netlinking est une technique d’optimisation de référencement externe aux sites.

L’algorithme Penguin 4.0 a été lancé dans tous les pays et pour toutes les langues, après deux ans d’attente depuis sa dernière mise à jour. Dans son annonce officielle communiquée sur son blog, Google explique les principales évolutions de Penguin, à savoir une mise à jour en temps réel et plus de précision de son algorithme.

Grâce à la mise à jour en temps réel, il ne sera désormais plus nécessaire d’attendre un nouveau lancement de cet algorithme pour sortir d’une pénalité. Toutes les données sont rafraîchies en continu, ce qui accélère le processus de prise en compte des modifications.  Pour sortir d’une pénalité, il vous suffit de :

Aujourd’hui, l’algorithme ne pénalise plus le classement d’un site entier, mais dévalorise seulement le spam d’une page isolée.

NB : Il est important de retenir que les mises à jour de Penguin ne sont que l’un des nombreux indicateurs utilisés pour déterminer le classement d’un site, sans nier l’impact important qu’il peut avoir sur un site, en fonction de la stratégie mise en place sur celui-ci.

Interstitiels et pop-up : Google met un place un filtre visant à pénaliser l’utilisation d’interstitiels abusifs sur mobile à partir de janvier 2017

Google avait déjà annoncé, il y a un an de ça, qu’une pénalité serait donnée aux sites mobiles faisant la promotion de leur application via des interstitiels jugés trop agressifs. Ces interstitiels prennent une part trop importante de l’écran et masquent ainsi la majorité de la page ce qui empêche l’internaute de naviguer normalement.

De ce fait, à partir du 10 janvier 2017, la firme américaine sanctionnera tous les sites utilisant ce genre d’interstitiel ou pop-up. Le risque pour ces sites est de voir leur ranking mobile se dégrader. Cette nouvelle décision touchera de nombreux types d’interstitiels tels que les publicitaires ou encore ceux d’auto promotion.

interstitiel-1

Cependant, Google a choisi de ne pas pénaliser les interstitiels obligatoires dûs à la législation sur les sites internet ainsi que ceux ne couvrant pas une part majoritaire de l’écran. Voici une liste des interstitiels qui ne se verront pas être pénalisés :

interstitiel 2

Google précise lors de son annonce que ce facteur de positionnement n’est qu’un élément parmi une centaine d’autres. Un site qui se positionne bien sur les résultats mobiles car correspondant à la requête d’un internaute pourra très bien remonter sur Google malgré ce nouveau filtre.

Google My Business : comment votre entreprise a-t-elle été trouvée par les internautes ?

Outil indispensable au référencement local, Google My Business vous permet de ressortir sur bon nombre de requêtes dites locales. Pour rappel, le référencement local permet à une entreprise de bien être positionnée dans les résultats de recherches locales des internautes, sur des requêtes incluant son domaine d’activité et une géolocalisation à proximité de son siège.

Depuis la dernière mise à jour de Google My Business, nous avons la possibilité de savoir d’où viennent les visiteurs qui tombent sur vos fiches entreprise mais également comment ont-ils trouvé votre page entreprise dans la partie statistique de votre interface Google My Business.

Comme présenté sur le document ci-dessous, ce graphique nous permet de voir le nombre total de vue ainsi que les internautes en provenance du Google Maps ou de la page de recherche Google.

gmb1

Il est également possible de savoir si les internautes ont trouvé votre page entreprise en tapant directement son nom ou en recherchant une catégorie de produit vendu par votre entreprise.

gmb2

Dans les résultats de recherche de requêtes qu’il considère comme locales (ex: « restaurant paris »), Google affiche depuis quelques années maintenant 3 pages Google My Business qui correspondent, selon lui, au mieux à la requête recherchée par l’internaute. Si l’internaute peut ensuite cliquer sur le lien « Autres adresses » pour en voir plus sur mobile comme sur ordinateur, les 3 premiers résultats accaparent bien entendu la grande majorité des clics et de la visibilité.

Label Mobile-Friendly : Google retire le tag site mobile de ses SERP

Dans le but de désencombrer ses résultats de recherche, Google a pris la décision de supprimer le label « site mobile » dans la recherche mobile. Cette expression signifie que les sites web s’adaptent aux écrans d’appareils mobiles. Google retire uniquement le label qui a été lancé en novembre 2014.

Deux ans après sa mise en ligne, plus de 85% des pages de résultats sur mobile sont « mobile-friendly ». Il n’y a plus aucun intérêt à le préciser. Vous aurez à présent un peu plus de place pour afficher le reste du snippet, donc la description.

Le moteur ne précise pas si le chiffre des 85% concerne la première page, le top 5 ou plus. Ainsi, ce chiffre ne reflète pas également la part des sites ayant une version mobile ou en responsive.  Un argument de poids pour que les annonceurs adaptent leur contenu surtout, si l’usage de leur audience y est plus sensible.

Cependant, il est important de noter que certaines choses ne changent pas : les critères « mobile-friendly » comme signal de ranking, la rubrique « ergonomie mobile » sur la Google Search Console fournissant le rapport d’usage mobile, et l’utilisation de l’outil de test d’optimisation mobile est toujours fonctionnel et préconisé pour vérifier le respect de votre site aux critères mobile-friendly de Google.

Newsletter Septembre 2016