Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Google souhaite en savoir plus sur les petits sites mal positionnés

Dans un tweet daté du 28 août, Matt Cutts, responsable de l’équipe antispam de Google, proposait aux propriétaires de « bons petits sites mal positionnés » de s’exprimer via un formulaire en ligne.
Auteur
Thomas Cerdan
Consultant technique SEO

Le tweet diffusé par Matt Cutts

tweet-matt-cutt-google

Google s’intéresse au manque de visibilité des petits sites

L’objectif est clairement défini : il s’agit de signaler à Google des sites de qualité qui mériteraient une meilleure visibilité, face à la grande concurrence à laquelle ils sont exposés. Nous pouvons alors déduire que Google souhaite une fois de plus mettre en avant les sites web diffusant du contenu pertinent, mais cette fois-ci en demandant directement aux propriétaires de se déclarer. Attention cependant, il est bien précisé sur le formulaire en ligne que cette enquête n’influencera aucunement le positionnement d’un site.

Mais alors pourquoi cette initiative ? Google admettrait-il que son algorithme n’est pas en mesure de valoriser les petits sites de qualité, face aux sites plus populaires, mais au contenu potentiellement moins qualitatif ? Ou bien l’équipe antispam serait-elle à la recherche de nouveaux éléments influents dans l’expérience de l’internaute afin d’améliorer son algorithme ? Et surtout, pourquoi ce mode opératoire ? Même si Matt Cutts et Meg Geddes (@netmeg) ont affirmé sur Twitter que toutes les soumissions seront étudiées, il y a fort à parier qu’une grande partie des intéressés n’obtiendront pas de retours.

Au lendemain de la mise en ligne du questionnaire, Matt Cutts a déclaré avoir observé de faibles résultats : seulement quelques centaines de sites intéressants ont été soumis à l’enquête. L’annonce de Matt Cutts n’a donc pas obtenu les effets escomptés. Il est possible que certains acteurs du web aient eu un a priori négatif sur la proposition de Matt Cutts, et par conséquent, aient eu des réticences à déclarer leur site. Malgré un accueil plutôt mitigé de la part de la communauté des webmarketeurs, cette communication nous laisse penser que la firme de Mountain View ne néglige pas les sites à faible trafic, comme certains le prétendaient. Si vous faites partie des propriétaires de « bons sites » qui mériteraient un meilleur positionnement, nous vous conseillons de faire part de la prééminence de votre site web sur l’enquête en ligne proposée par Google (en attendant une éventuelle mise à jour de l’algorithme dans les prochains mois).

Newsletter Septembre 2013