Newsletter Novalem Actualités et Tendances SEO-SEA !

Comment les Micro-Données peuvent contribuer à votre stratégie SEO ?

De plus en plus présentes sur les moteurs de recherche, les micro-données permettent d’optimiser l’affichage de vos contenus. Dans cet article, vous saurez comment ces quelques lignes peuvent améliorer vos performances SEO !
Auteur
Lamine Taguine
Consultant Search Marketing

image0Micro-Données et SEO : Mode d’emploi

Les micro-données sont de plus en plus utilisées et permettent d’améliorer l’affichage des pages dans les résultats de recherche, voici quelques explications et un exemple illustré qui vous permettront vous aussi de mettre en valeur votre contenu !

Les micro-données font partie des 3 formes de langages adoptées par les moteurs de recherche. Ces lignes codées permettent de mettre en avant les informations essentielles sur le contenu d’une page.

Avant toute chose,  il est nécessaire de distinguer “microformats” et “micro-données”. En effet, ces dernières ont été rendues possibles par la technologie HTML5. Par conséquent, il convient de commencer à les utiliser dès maintenant car celles-ci sont amenées à devenir les références dans un avenir (très) proche.

D’une manière générale, les moteurs de recherche tiennent compte d’informations basiques liées à la structure du site, à savoir, la balise <H1> pour le titre principal du document, la Balise Meta-description… Cependant, les moteurs de recherche trouvent l’information mais la contextualisent difficilement. C’est à ce moment que les micro-données interviennent et permettent d’optimiser la structure et l’affichage des pages de votre site en fonction du contenu diffusé.  Il s’agit donc de préparer l’affichage final en indiquant ce qui doit ressortir dans les résultats de recherche.

Comment ça marche ?

Concrètement, les micro-données ne sont rien d’autre que de simples éléments HTML, ils sont simplement conçus pour apporter des informations spéciales qui seront intégrées sur les balises HTML dont vous disposez déjà pour les définir comme étant des données. Ainsi, ajouter ces éléments permet d’indiquer aux “robots” des moteurs de recherche que le contenu diffusé appartient à une catégorie précise.

Exemple : Intégrer des micro-données sur une page faisant la critique d’un film indiquera aux “spiders” que des termes correspondent à un critère précis au sein de ce thème. Le contenu sera donc mieux compris par Google, Bing, Yahoo…

Afin de définir une donnée, il faut ajouter un attribut nommé “itemscope” à une balise. Cet attribut permet de signaler aux robots des moteurs de recherche que l’information contenue dans la balise comporte des données sémantiques, c’est à dire des données structurées de manière a rendre le document lisibile aussi bien par un internaute que par une machine.

Ici, nous prendrons pour exemple le film Inception sur Allocine.com :

image1

En examinant le code source de la page, nous constatons que le site a bien mis en place des micro-données :

code1

Ici, le site indique aux moteurs de recherche que le contenu affiché correspond à la catégorie “Film”.

code2

Dans cette partie, le site informe les moteurs qu’il existe une personne nommée « Christopher Nolan » par l’attribut « director » qui a  réalisé le film et que « Leonardo DiCaprio », « Marion Cotillard » et « Ellen Page » en sont les acteurs via l’attribut « actors».

L’ensemble des individus affichés ci-dessus sont définis comme étant des personnes grâce à la mention « itemtype= http://schema.org/Person».

Le site a aussi utilisé les micro-données pour donner des informations sur les notes attribuées au film et les critiques postées par le biais de fonctions spécifiques (itemprop= »aggregateRating » itemscope itemtype= »http://schema.org/AggregateRating »>).

Au début de cet article, je vous mentionnais le fait que les moteurs de recherche avait adopté cette forme de langage, et bien, il faut savoir que ceux-ci le prouvent en optimisant l’affichage des pages contenant ces codes dans les résultats de recherche par le biais des « extraits enrichis » ou « Rich Snippets».

Voici le résultat de l’optimisation de l’exemple précédent:

image2.

En plus du fil d’Ariane affiché (> Cinéma > Tous les films > Film Science-fiction) permettant de détailler le chemin d’accès à la page, les codes implémentés sont représentés dans les résultats de la page. Nous retrouvons donc le réalisateur du Film, un des 3 acteurs, la note octroyée et le nombre de votes associés.

Voilà comment Allocine.com met en valeur ses pages, cette organisation lui permet d’indiquer, de manière structurée, précise et classifiée la teneur du contenu affiché. Bien entendu, il existe de très nombreuses fonctions selon ce que vous souhaitez diffuser et vous trouverez très certainement celle qui vous faut sur http://schema.org/.

Pourquoi utiliser les micro-données ? Et quel intérêt pour le SEO ?

La question serait plutôt : “ Pourquoi ne pas les utiliser”. En effet, intégrer ces fonctions sur votre site permet de donner plus de renseignements aux moteurs de recherches sur la teneur de vos pages et vous permettra aussi de les catégoriser. Ainsi, les micro-données permettent d’associer des libellés à des contenus spécifiques et d’optimiser votre stratégie technique et éditoriale de manière relativement simple.

La seconde raison est que l’optimisation de l’affichage de votre contenu contribue à votre stratégie SEO de par l’amélioration de l’affichage de vos pages dans les résultats de recherche. En intégrant ces fonctions, vous optimiserez l’attractivité de votre site, lui donnant un apparence plus complète et plus pertinente en plus de vous permettre de vous démarquer de vos concurrents n’utilisant pas (encore) ces balises.

Après avoir vu l’exemple précédent, est-ce que la page ci-dessous vous paraît plus pertinente ?

image3.

Enfin, dans le monde du Web, secteur où le “Contenu est Roi” (– Bill Gates 01/03/1996), secteur où le Web sémantique bat son plein, les micro-données apportent une plus-value non négligeable qui augmentera l’attractivité de votre site et donc votre trafic aussi bien SEO que SEA.

De nombreuses extensions de CMS (tels que WordPress) proposent des solutions simples pour intégrer vos micro-données sur vos sites. Il est désormais temps de vous adonner à la création de nouvelles micro-données sur votre site tout en mesurant la qualité du contenu que vous diffusez !

Si vous souhaitez tester l’affichage de vos micro-données dans les résultats de Google, utilisez l’outil de test des données structurées.

Newsletter Avril 2013